Je ne me sentais pas encore à vous sortir un article, par manque de contenu, lorsque Léman Bleu m’a offert de quoi me motiver. C’est donc parti pour un petit retour sur cette reprise politique à Meyrin.

C’est l’été, tout s’arrête

Quelle ne fût pas ma stupéfaction lorsque j’ai appris que, à cause des vilaines vacances scolaires d’été, tout allait s’arrêter pendant deux mois… De plus, il me semble que la période de crise sanitaire à laquelle nous sommes exposé·e·s aurait dû nous pousser à justement plus discuter de notre organisation sociale, mais le fonctionnement administratif est ce qu’il est.

Alors heureusement, tout ne s’est pas arrêté. J’ai pu découvrir ce que c’est que de participer à des réunions de comité sans en faire partie grâce à mon statut de délégué du CM à l’association Undertown. J’ai été extrêmement bien accueilli dans une ambiance des plus sympathique, malgré la période difficile à laquelle cette structure fait face. Je n’y ai pas le droit de vote mais je suis invité à participer activement à toutes les discussions, ce que je fais avec plaisir.

Séance du Conseil municipal du 15 septembre 2020

C’est la séance de la rentrée, nous sommes enfin dans la salle du CM. Les distances ne pouvant pas être respectées, le port du masque sera obligatoire pendant toute la séance, ce qui ne me paraît pas insurmontable.

Le repas ne pouvant pas être organisé dans ces conditions, principalement dû à la problématique du nombre de citoyens y participant, l’horaire habituelle a été modifié. D’habitude une séance de CM se déroule de 18h30 à 23h, avec une pause repas au milieu. Cette séance se déroulera de 19h30 à 23h sans pause repas. La modification peut sembler sans conséquences mais pour moi, et j’imagine d’autres personnes, il aurait été préférable de terminer à une heure décente plutôt que de commencer plus tard. Surtout lorsque nous apprenons cette modification la semaine qui précédait. Bref, rien de grave mais j’aimerais bien être considéré en tant que tel à l’avenir1.

La 5G

Ah, un courrier sur l’opposition à l’installation d’une antenne 5G2.

Une partie du CM demande à ce que la discussion soit renvoyée en commission. Malheureusement, la loi étant ce qu’elle est, la Commune n’a pas vraiment son mot a dire sur ce genre de questions, malgré le fait qu’elle s’oppose systématiquement à l’installation de nouvelles antenne 5G. Le principal point de divergence semble être le fait que la population n’ait pas été mise au courant par l’administration communale. Après quelques échanges, le CM décide de déléguer la réponse au courrier au CA et d’ouvrir la discussion dans la commission Environnement durable afin de préciser l’état de la science sur la 5G. Ne participant pas à cette commission, j’ai un peu peur des discussions qui vont s’y dérouler mais j’espère que mes camarades sauront rester factuels en se basant sur des études scientifiques solides.

Les crapauds calamites

Il est toujours amusant d’apprendre que des travaux ont étés retardés par la nature. Cette fois c’est une espèce protégée d’amphibiens, le crapaud calamite, qui a décidé d’établir son domicile sur un terrain à construire. Il a donc fallu attendre que les têtards se changent en crapauds pour pouvoir les déplacer sans risque de mettre leur vie en danger. Tout est bien qui finit bien.

Soutien à Beyrouth

Le CA propose de soutenir l’association MEDAIR à hauteur de 10 000 CHF, pour apporter une aide urgente en faveur des habitants du quartier de Gemmayzé de Beyrouth. Tout le CM était enchanté, une partie des partis a même proposé d’augmenter le montant. C’est sur le franc symbolique par habitant de la commune que nous nous sommes entendus, à savoir 25 000 CHF. En espérant que cela pourra aider le peuple libanais.

L’UDC, ce parti socialiste

On y arrive enfin, la raison principale de ce billet. L’UDC a déposé une résolution, portée par David Dournow3, ayant pour but de soutenir les associations meyrinoises en cette période de pandémie, et surtout en réponse à l’annulation des deux grandes manifestations communales de l’été, à savoir la fête des écoles et la fête nationale. La résolution propose que l’argent non investi par la commune soit redistribué aux associations en fonction de leurs bénéfices lors de l’édition 2019 de ces événements.

Alors, sur le principe, je ne peux qu’être pour ce genre de propositions. Malgré tout, quelques points me chiffonnent. Déjà, émanant d’un parti d’extrême droite, le soutien à des associations multi-culturelles et multi-ethniques est toujours questionnable. Également, quid des associations n’ayant pas le droit de participer à ces événements. Car il faut le savoir, c’est une chasse gardée, orchestrée par le Cartel des Sociétés Communales de Meyrin. Les places n’étant pas illimitées, certaines associations ne sont pas les bienvenues. Donc, sous prétexte qu’une association ne peut pas participer à l’un de ces événements, elle ne mérite pas d’être considérée comme “en situation délicate” et donc de recevoir un soutien financier spécial?

Afin de préciser un peu plus ma position envers l’UDC, je me permets de vous rappeler l’intervention de David Dournow sur Léman Bleu, le 26 février 2020, dans le cadre des élections municipales 2020 :

Bah je pense que là on a atteint ce qu’il fallait atteindre. Ça suffit maintenant, il faut arrêter.
[…]
Ouais mais au bout d’un moment il faut stopper, parce que on sait une chose aussi c’est que on construit pas pour nos enfants comme on nous a fait croire pendant longtemps. On construit pour l’immigration. Donc, en diminuant l’immigration, on aura pas besoin de construire autant.

Cette personne, et son parti donc, est donc clairement opposée à l’immigration.

Maintenant, pour revenir sur le sujet, suite à la décision du CM de ne pas entrer en matière sur la résolution, David a été invité par M. Décaillet pour en discuter. Ça me permet de vous proposer ici un récent article de l’ACRIMED qui donnait un résumé du spectre médiatique français. La chose importante à tirer de cet article est qu’il est important que les médias fassent un effort pour donner la parole à des personnes n’appartenant pas à la classe masculine, bourgeoise, hétéro, blanche cisgenre. En donnant régulièrement la parole à ce genre d’idées, M. Décaillet nous montre que sa position est très loin d’être en faveur des plus défavorisé·e·s et de l’égalité…

Bref, que nous dit David dans son interview?

Retranscription de la première partie de l'interview

PD => Pascal Décaillet
DD => David Dournow

[…]

PD: Vous êtes arrivés avec une proposition qui vous semblait profitable à tous, sociale, et puis elle a été balayée, je dirai tout-à-l’heure par quelle majorité et pourquoi, c’est ce qu’on va essayer de comprendre. Qu’est-ce que vous proposiez déjà ?

DD: Écoutez, on proposait de donner un coup de pouce aux sociétés, aux associations culturelles et sportives de Meyrin suite aux annulations du 1er aout et de la fête des écoles où beaucoup d’associations faisaient un bénéfice à ce moment-là, principalement le sport mais pas que. Nous avions proposé en fait que l’argent qui n’avait pas été dépensé durant cette période-là pouvait aller à ces associations de Meyrin pour leur donner un coup de pouce pour l’avenir.

PD: On avait une somme d’environ 250 000 CHF, c’est ça ?

DD: Environ oui.

PD: Bon alors, la majorité contre, j’vais dire la minorité pour y avait vous, l’UDC, avec le PLR, cette fois. Et puis de l’autre côté il y avait tous les autres partis, c’est-à-dire la gauche, mais aussi les Verts-libéraux, mais aussi à ce que je vois par exemple le PDC. […]

DD: Oui bah je dirais simplement que c’est la gauche plurielle, parce que le PDC et les Verts-libéraux ont montrés depuis longtemps que ce sont des partis de gauche, à Meyrin plus spécialement. Ce qui est le plus scandaleux la-dedans c’est que c’est une non entrée en matière qui a été votée, en fait on ne discute pas. Et ce qui est terrible quand on a fait cette proposition c’est que chaque parti qui a pris la parole a dit “C’est une très bonne idée, mais…”.

PD: Mais au fond, le mais c’est…

DD: C’est parce que ça vient de l’UDC.

PD: C’est vraiment le délit, je ne dirais pas de “sale gueule”, mais au fond le délit du parti qui représente encore l’opposition, les gueux, le diable, etc.

DD: Exactement! Donc même quand on fait un pas social, pour que ça plaise à tout le monde, même là, parce que c’est l’UDC c’est “on ne rentre pas en matière”.

PD: À part ça, comment vous sentez les enjeux de législature ? Je rappelle qu’il y a une socialiste, un vert et un PDC, ce qui est bien la structure de l’équilibre meyrinois depuis un certain temps quand même. C’est une commune équilibrée historiquement, passionnante. Le PDC a un rôle évidemment important aussi à Meyrin. Qu’est-ce qui vous semble le plus important pour Meyrin, M. Dournow?

DD: Bah écoutez c’est de construire quelque chose de bien avec tous les partis présents et quand on a eu la réunion du Bureau avec le CA ils étaient assez favorables à notre résolution. Ils nous avaient demandés de faire juste quelques modifications dans le texte, chose que j’ai faite. Le secrétariat n’a pas eu le temps de faire les modifications. Voyant ça on s’est dit qu’on allait pas commencer à faire des amendements sur tout, on avait proposé le renvoi en commission. Et puis là on a eu la surprise de voir que la gauche et ses alliés a décidé de ne pas entrer en matière.

PD: Bon, la gauche et ses alliés chrétiens, on dira ça comme ça.

DD: On dira ça.

[…]

Du coup, à part venir pleurnicher sur les plateaux TV et essayer de se faire passer pour le parti bien intentionné qui se fait rembarrer par les vilains gauchos, qu’est-ce qu’on entend ?

Premièrement, aucune explication sur le refus exprimé. C’est comme si M. Dournow n’avait pas écouté les différentes prises de position durant la séance. À aucun moment la proposition n’a été balayée bêtement sans arguments. Pour résumer, tous les partis s’étant exprimés ont expliqué qu’il est difficile de connaître la situation financière des associations avant la fin de leur exercice comptable et que les associations sportives se sont déjà vu proposer un soutien financier par la confédération. Donc, le refus étant en grande partie motivé par le manque d’informations.

Ensuite, quid des associations ne participant pas à ces événements ? Comme expliqué précédemment, on ne peut pas partir du principe qu’elles n’ont pas également souffert de la crise simplement par leur absence aux deux fêtes communales.

Pour terminer, désolé pour sa résolution mais s’il n’est pas capable de respecter les délais de l’administration, en quoi cela nous concerne ?

C’est la réponse quasi unanime qui lui a été donnée ce mardi soir.

Au niveau de l’interview, personne ne parle de la position du MCG qui, pour le coup, a soutenu ce qu’ils appellent la “gauche plurielle”. Voir les Verts-libéraux et le PDC dans cette “gauche plurielle” est déjà questionnable de mon point de vue, alors y rajouter le MCG…

Et ils semblent oublier qu’à Meyrin, comme dans beaucoup d’autres communes, la fête nationale a bien eu lieu, d’une autre manière afin de respecter les prescriptions de sécurité dues à la crise sanitaire, mais elle a eu lieu et a donc eu un coût.

Bref, se faire présenter des propositions en carton, voir un extrémiste de droite pleurnicher sur les médias et voir que la parole lui est donnée par un média qui devrait représenter le peuple me contrarie énormément. Sans parler du fait que cette intervention manque clairement d’opposition pour contrebalancer les déclarations, dont certaines fallacieuses, de messieurs Dournow et Décaillet.
Je pense que c’est la ligne éditoriale de M. Décaillet qui m’irrite le plus. Donner la parole à l’UDC dix jours avant les votations, pour lesquelles nous devrons nous positionner sur une nouvelle initiative ouvertement nationaliste, démontre l’orientation politique de ce journaliste. Je suis une fois de plus déçu par nos médias…

Conclusion

Je vais faire en sorte de voir le bon côté de cette politique communale, les commissions reprennent, le budget va arriver, plein d’activités enrichissantes à priori.


  1. Petite citation de Perceval, à revisionner ici ↩︎

  2. Il faudrait que je me positionne publiquement sur ce sujet un de ces prochains jours… ↩︎

  3. Oui, il y aura dans ce billet des critiques dirigées directement vers cette personne. ↩︎