Ça y est, Google nous annonce une nouvelle méthode de surveillance des internautes. Ça a fait pas mal de bruit et ça me questionne beaucoup sur l’attitude à adopter. Du coup j’en profite pour poser mon point de vue sur la question.

Le monopole de Chrome

Sans refaire tout l’historique, on est actuellement à une position flagrante de monopole. Les parts de marché des navigateurs, en mars 2021 selon Wikipedia, sont les suivantes:

  1. Chrome ⇒ 65.3%
  2. Safari ⇒ 16.4%
  3. Edge + IE ⇒ 5.5%
  4. Firefox ⇒ 3.9%
  5. Samsung Internet ⇒ 3.0%
  6. Opera ⇒ 1.9%
  7. Autres ⇒ 4.0%

“Heureusement”, Apple ayant 22% des parts de marché de la vente de smartphones, selon l’article de cnet et les chiffres du cabinet Counterpoint on se retrouve encore avec beaucoup de Safari. Et je prends des pincettes sur le “heureusement”, je ne recommande pas du tout ce navigateur, pour des raisons techniques principalement, mais il a le mérite d’être encore là et d’utiliser un autre moteur de rendu que Chrome.

Bref, tout ça pour vous dire que Google a le monopole et que du coup il peut imposer sa vision d’Internet et ses choix, et vous imaginez bien qu’il ne s’en prive pas…

FLoC

Qu’est-ce que c’est que ce charabia encore? FLoC est un nouveau système de traçage des utilisateurs et utilisatrices.

Federated Learning of Cohorts (FLoC) proposes a new way for businesses to reach people with relevant content and ads byclustering large groups of people with similar interests. This approach effectively hides individuals “in the crowd” and uses on-device processing to keep a person’s web history private on the browser.

En gros, le but est de remplacer (ou contourner le blocage des) les cookies, ces petits fichiers qui permettent aux sites de stocker des informations sur votre ordinateur. Certains très pertinents, comme les données permettant de rester connecté·e entre deux pages d’un même site, d’autres plus problématiques qui permettent de nous analyser afin de nous vendre plus de pub. Ce nouvel outil est certainement un contournement du RGPD . Mais si vous connaissez, c’est la raison pour laquelle vous avez des bandeaux vous demandant d’accepter les cookies sur la grosse majorité des sites. C’est un règlement qui force les hébergeurs à indiquer lorsque des cookies sont utilisés en dehors des fonctions primaires du site.

Du coup, FLoC permet de vous classer dans des cohortes en fonction de vos habitudes de navigations. Le but est évidemment de vous afficher des publicités ciblées et donc d’augmenter votre valeur marchande, la seule chose qui importe à Google.

Se protéger contre?

Alors Google garanti qu’en rajoutant une information dans l’en-tête de nos pages web (donc un travail pour les responsables de sites), Chrome ne fera pas d’analyse pour les pubs s’y trouvant1. Il est nécessaire de les croire et d’analyser toutes les prochaines modifications du code du navigateur pour pouvoir en être certain, et personnellement je vois bien ça rendu obligatoire dans un avenir proche.

En attendant, j’ai mis à jour mon site pour protéger mes visiteurs et visiteuses.

Conclusion

Continuez à vous protéger et à faire confiance à celleux qui vous veulent du bien, nous faisons tout notre possible pour vous aider.

Le mot de la fin

En fait non, déjà parce que mon site ne contient aucun traqueur, il y a uniquement des logs de connexion gardés pendant six mois, c’est un peu long mais j’aime bien avoir un visuel sur ce qui se passe sur mon serveur. Donc sans pub, aucune raison de me faire de soucis quant à votre pistage.

De plus, ça fait des années qu’on (la communauté éthique) alerte sur les problèmes liés aux GAFAM, vous savez maintenant, si vous ne voulez pas vous libérer de ce problème ou que vous estimez que ce n’en est pas un, libre à vous.

Lord en parle sur son blog et nous propose son avis radical que je rejoins. Si vous avez une once de doute envers Chrome, il y a d’autres alternatives. J’ai déjà parlé de ma configuration de Firefox, Mozilla n’est certes pas parfaite, mais c’est un moindre mal pour le moment, et je vous prépare pour bientôt un article sur une extension qui vous permettra de vous rendre un peu compte du problème.

Ça me relance également dans ma grosse réflexion du moment sur la démocratie et notre fonctionnement social général. Actuellement la majorité n’a aucun problème avec Google (ou les autres ein), du coup quelle est notre solution pour protéger le Web de ces entreprises capitalistes et ultra-libérales? On en a discuté lors d’un weekend organisé par la dérivation, au sujet du logiciel libre, pour le moment je n’ai pas de réponse définitive, mais je dois poser des idées que je vous partagerai prochainement.

Et pour citer Lord:

Ptet qu’à un moment il va falloir commencer à se rebeller un peu face à Chrome/Google. Tenter de protéger ses quelques visiteurs avec ce genre de ptite bidouille ne fait que légitimer les conneries de Chrome.

Si vous n’étiez pas au courant des agissements de Google, maintenant vous l’êtes. Et du coup, si vous continuez dorénavant à utiliser Chrome et les autres services des GAFAM, vous contribuez à entretenir ce système.

Bien évidemment, je reste à disposition pour vous aider à vous libérer de ces services, que vous soyez un privé ou une entreprise, mais ne pensez pas que la solution émergera d’elle-même sans que vous soyez un minimum proactif·ve.

À bon entendeur.


  1. Oui évidemment, si vous n’avez pas de pubs affichées sur votre site, des pubs passant par les services de Google, vous ne serez pas ciblés, encore que cela reste à prouver… ↩︎