Pour faire suite à mon entrée en politique de début novembre 2019, voici ma réaction à tiède sur cette élection.

La participation

En ces temps troublés, la pandémie a forcément eu une incidence sur la participation à ces élections. Mais même en la prenant en compte, le taux de participation me paraît extrêmement bas. Loin de moi l’idée de jeter la pierre à celleux qui se sont abstenu·e·s mais j’essaie de comprendre les raisons qui nous poussent à ne pas nous intéresser à ce qui me semble être la décision la plus importante à savoir les élections communales. Si nous voulons nous orienter vers une économie plus locale, alors le fonctionnement de notre commune devrait être une priorité. D’autant plus que cela nous engage pour les cinq prochaines années.

Les statistiques de participation

La répartition du délibératif

Nous (moi et tout le parti) sommes extrêmement satisfaits de la répartition. Nous passons de six sièges à neuf. Sachant qu’avec l’augmentation démographique Meyrin est passée de trente-trois à trente-cinq sièges. Non contents de récupérer ces nouveaux sièges, les Vert·e·s et nous avons réussi à prendre une partie des sièges attribués à la droite lors de la législature précédente.

Ce qui est certain c’est qu’avec nos camarades vert·e·s, nous aurons un poids énorme pendant les cinq prochaines années. Je suis d’autant plus honoré d’appartenir à une commune qui, non contente d’être déjà très orientée à gauche, confirme cette vision de partage et de respect de l’environnement pour la prochaine législature.

La répartition des sièges

Le premier tour de l’exécutif

Encore une énorme victoire pour notre parti, Nathalie Leuenberger se retrouve largement en tête et élue au premier tour. C’est une libération pour toute la section.

On voit ensuite Eric Cornuz qui suit avec beaucoup de voix également, nous allons faire notre possible pour que cela se concrétise au deuxième tour. Son avance devrait être suffisante à lui garantir sa place en digne successeur de Pierre-Alain Tschudi.

Reste à voir lequel sera le troisième conseiller, nous avons un intérêt à avoir un remplaçant à Jean-Marc Devaud, à savoir Laurent Tremblet. Les résultats à partir de ce candidat sont tous très proches, cela rend les pronostics difficiles, il n’y a que 132 voix de différence entre le troisième candidat et la cinquième. Et gardons en tête que l’UDC a divisé une partie de ses voix en proposant deux candidats, s’ils se concentrent sur un seul pour le deuxième tour ils pourraient faire une percée dans le trio de tête.

Le podium du premier tour de l'exécutif

La suite le 5 avril, si la pandémie ne nous fait pas chambouler cette organisation.

Mon élection

Avec le poids de notre parti, mon élection ne repose que très peu sur mes épaules. C’est en grande partie grâce à l’engagement de mes camarades que nous sommes arrivés à ce résultat. Avec 761 votes compacts, la majorité du travail est commun. On peut le voir sur les suffrages nominatifs, en omettant Nathalie Leuenberger qui se présente à l’exécutif et comme unique sortante, ce qui lui donne forcément un poids beaucoup plus important, la différence entre le second et la dernière de notre liste est de seulement 85 voix.

Personnellement, je suis très satisfait de cette première campagne. J’espère maintenant être à la hauteur de la responsabilité que les Meyrinois·es m’ont confié.

La suite début juin pour mon premier Conseil Municipal.