Google nous sort une nouvelle fonctionnalité : Checking with Safe Browsing’s blocklist in real time, ce qu’on pourrait traduire par Vérifier la blocklist Safe Browsing en temps réel.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Safe Browsing

Le Safe Browsing est une méthode développée par Google1 et utilisée entre autre par Chrome et Firefox. Elle consiste en une liste de sites malveillants mise à jour sur les serveurs de Google et téléchargée à intervalle régulier par votre navigateur et stocké par ce dernier. Lorsque vous essayez de visionner une page sur un des sites de cette liste, le navigateur vous prévient et vous empêche d’y accéder, pour vous protéger.

Cette méthode est très efficace et surtout respecte complètement votre vie privée car uniquement votre navigateur est impliqué dans le processus de décision, Google n’étant là que pour fournir une liste des sites estimés malveillant par la firme.

Le problème

Mais alors, que se passe-t-il? Google estime2 que nous sommes vulnérables entre deux récupérations de la liste des sites et propose donc un ajout dans son navigateur, Chrome. Dorénavant, Google veut établir une liste des sites sécurisés3 et dans le cas où votre navigateur chercherait à accéder à un site n’étant pas sur cette liste, il enverra une requête à Google directement pour vérifier s’il y a une menace déclarée sur ce site.

Cela implique que Google va espionner (encore un peu plus) notre navigation internet. Cette fonctionnalité sera intégrée aux utilisateurices ayant activé l’option “Améliorer les recherches et la navigation” dans le navigateur Chrome, et avec de fortes probabilités, intégrée à tout le monde dans un avenir proche.

Je ne peux que vous conseiller, encore une fois, d’arrêter d’utiliser le navigateur de Google et de vous diriger vers des alternatives plus respectueuses de votre vie privée.


  1. https://safebrowsing.google.com/ ↩︎

  2. Ce qui est vrai, mais le fait que nous le soyons n’autorise pas tout. ↩︎

  3. Ils vont donc transformer la denylist en allowlist, passer d’une liste des sites à exclure à une liste des sites à autoriser. ↩︎